• Ce matin, je dois réaliser la planche 13a. Un gros dessin, une vue en plongée du clocher de l'église Saint Martin du Jaur. Il faut appercevoir la source du jaur, la tour qui surplombe le village. Otgarius doit apparaitre par l'ouverture lateralle du clocher.

    Voici le premier crayonné. Deux couches apparaissent. En rouge la prise de repères, et en gris la sélection des traits à garder.

    Je ne dessine pas tous les détails au moment du crayonné. Je finalise vraiment le dessin que lors du passage au noir.

    Ce matin il pleut à Saint Pons de Thomières. Un temps idéal pour s'attaquer à des dessins compliqués. Mes feutres sont au bout du rouleau. Je sens que je vais galérer. 


    votre commentaire
  • Trésor de Saint Pons


    votre commentaire
  • Barbe Jaune, Alaric et Odon


    votre commentaire
  • Le trésor de Saint Pons est issu d'une légende naît au moyen âge autour de la création de l'Abbaye de Saint Pons de Thomières.

    Pontius était un sénateur romain très riche, qui avait hérité de l'immense fortune de son père, lui même sénateur. Il se convertit au christianisme et abandonna sa fortune, soi-disant au profit des pauvres. Mais la légende dit que son "Trésor" fut caché dans une châsse (ou reliquaire.) 

    Il mourut en martyre, refusant de révéler son secret et il fût canoniser en l'an 423 sous le nom de "Saint Pons".

    Otgarius, confesseur de Raymond 3, informé de la légende sur Pontius, fit transférer le reliquaire dans l'église de l'abbaye qu'il fut dédiée à Saint Pons.

    Cette histoire est racontée dans cette bande déssinée de 44 pages et donne de précieuses informations sur ce qu'est devenu ce trésor depuis que le reliquaire a disparu à la Renaissance.

    Otgarius n'a pas pu mener ses plans à bien, à cause de deux individus venus travailler sur le chantier de l'Abbaye.

     

    Cette BD, humoristico-historique se déroule dans la vallée du Jaur, aux décors luxuriants d'une nature généreuse. 44 pages pour rêver d'aventures au Xième siècle dans un style Franco/belge et un humour d'aujourd'hui.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     


    1 commentaire